Site Overlay
Chevreuil en hiver

Face-à-face avec un chevreuil

Un face-à-face inespéré

Appareil-photo en main à la recherche d’un animal sauvage à photographier, je tombe quasiment nez-à-nez avec ce beau chevreuil. Je n’en espérais pas tant ! Il se tient à quelques pas à peine du sentier sur lequel je suis. Evidemment, lui aussi me remarque ! Sans s’affoler, il hésite entre prendre la fuite ou rester immobile. Je tiens mon appareil-photo devant mes yeux, mon visage est dissimulé derrière et cela l’intrigue. Je clique, le bruit du déclencheur ne lui inspire rien de bon. Il décide finalement de s’éloigner un peu, calmement, sans vraiment s’effrayer… Il marche quelques mètres pour se cacher derrière les arbres et me regarde partir.

Merci pour cette belle photo ! Je te laisse tranquille 😉

Savoir reconnaître un chevreuil

Le chevreuil est plus petit que le cerf ou le daim. Il mesure environ 65 centimètres au garrot.

Sa robe change en fonction de la saison : rouge-orangé en période estival (voir la Photo du jour « Une chevrette ruminant » ), elle devient plus foncée et passe au gris-brun en hiver (comme sur cette photographie).

Sa queue, très courte et blanche, est quasiment invisible. Mais il a un faisceau de poils longs à l’arrière-train que est souvent confondue avec une queue. On appelle cette zone de poil le « miroir » et sa forme est légèrement différente chez les mâles et les femelles : les femelles ont un miroir large en forme de cœur, alors que les mâles ont un miroir plus petit en forme de haricot sec. Mais la distinction n’est pas toujours évidente. Ces poils se hérissent en cas d’alerte afin de prévenir les autres chevreuil d’un danger imminent.

Enfin, comme tous les cervidés, les mâles ont des bois sur la tête. Ils sont courts et pointus avec peu de ramifications.

4 commentaires sur “Face-à-face avec un chevreuil

  1. Magnifique photo ! Et belle expérience qui confirme les dires de « L’homme chevreuil », un livre que je vais acheter à mon prochain passage en librairie. J’ai vu l’auteur dans le 28 minutes d’Arte qui a évoqué ses 7 années passées près des chevreuils : leur première qualité… la curiosité ! (Geoffroy Delorme, Les Arenes Editions).

    1. Oui ! Je l’ai vu aussi sur le plateau de l’émission Quotidien. J’ai adoré l’histoire ! Et ça prouve bien encore une fois que l’amitié peut être inter-espèce.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :